Noris Synchroner TS

Noris_Synchroner-TS.JPG

Ernst Plank a commencé en 1866 avec la production de jouets métalliques parmi lesquels figuraient des Camera Obscura et des Laterna Magica. A partir de l'expérience acquise dans ce domaine la firme est devenue, avec les années, un spécialiste mondialement connu de projecteurs pour diapositives et pour films des différents formats. Voici un appareil particulièrement raffiné qui démontre bien le niveau de la technique à la fin de l'ère du Normal-8.

Fabricant : Ernst Plank K.G., Nuremberg, Allemagne

Présenté en 1962

Boîtier solide en fonte d'alu. Vernis gris à deux tons.

Objectif : Isco-Kiptagon 1,3 / 15mm

Lampe : 12V, 100W, Ba15s
Economiseur de lampe (position 11V)

Vitesse : ca. 8 à 24 fps, la vitesse exacte de 16 fps est contrôlée par un petit stroboscope.

Défilement en avant, en arrière et arrêt sur image.

Cet appareil se prêtait particulièrement bien à la création de films sonores. Le coupleur "Synchromat" était le plus performant de son époque. Il n'assurait pas simplement le défilement synchrone des deux appareils lors de leur marche avant mais rendait la commande du projecteur entièrement à l'enregistreur. Que ce dernier allait en avant, s'arrêtait ou reculait, le projecteur faisait toujours de même. Ainsi la production d'une bande sonore était devenue beaucoup plus simple qu'auparavant. On pouvait facilement produire les enregistrements étape par étape et les répéter autant de fois que nécessaire jusqu'à ce que le résultat était satisfaisant. C'était d'autant plus important que l'alternative, à savoir la sonorisation sur une piste en marge du film 8mm, donnait une qualité sonore très modeste. Les enregistreurs à bande de l'époque, par contre, étaient déjà très performants. Certains permettaient des trucages et d'autres fonctionnaient déjà en stereo.

 

000webhost logo